1598 : Édit de Nantes, 2015 : Dandy De Nantes...

Vous êtes ici : Accueil » Vestiaire »

Coton Doux

Magasin de chemises homme imprimées 100% coton

Google Maps Coton Doux Nantes14 Passage PommerayeRoyale-Crébillon - 44000 Nantes
Site internet de Coton DouxSite internet de Coton Doux
Chemise avec imprimés de voitures Fiat 500 chez Coton Doux, chemises à Nantes

Tournage de « Pommeraye »,
1ère séquence
Intérieur jour / Passage haut
Plan Moyen / Caméra en travelling depuis la rue de Santeuil

La scène se déroule un vendredi après-midi à 15 heures. Le personnage principal, un Dandy, s’arrête devant la vitrine d’un magasin de chemises.

Plan rapproché / À sa douce cotonnée, séduite la veille à un vernissage chez Mélanie Rio, il dit :

« Tu vois, ce magasin, il a une particularité aussi originale que ses articles : il vend aux hommes des chemises que, par ailleurs, aucun d’entre eux ne porte dans la rue.
– Ah bon ? Peut-être qu’en fait c’est une galerie et les chemises sont des œuvres. Elles s’adressent juste à des collectionneurs.
– C’est une idée, oui. Mais avoue que c’est déroutant de se sentir le seul collectionneur qui arbore sur lui ses œuvres d’art.
– Tu sais, Nantes est une ville frileuse. Elle a vestimentairement 30 ans de retard.
– En effet, précisément au moment où le plus frileux des petits bourgeois proprets, neutres et sans aspérité s’asseyait dans la soie molle de l’Hôtel de Ville.
– Il n’y a pas de hasard, mon Dandy. Rien n’a bougé depuis, cette ville a été entièrement transformée en Musée Grévin de l’élégance masculine.
– Il est temps de la réveiller alors et de désinfecter au Coton Doux les plaies stylistiques des Nantais. Si tout le monde se mettait aux chemises imprimées, on s’amuserait beaucoup plus dans les débats sur l’avenir de la Loire. »

Plan devant le magasin / Ayant repéré plusieurs modèles qui l’intéressent, le Dandy ouvre devant sa douce cotonnée la porte du chemisier.
Fin de la 1ère séquence

Aimez et partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Le 3 juin 2015