Dandy De Nantes
Influenceur Masculin Premium - Fondation

Vous êtes ici : Dandy De Nantes » Culture » Culture de quartier, focus sur : République

Culture de quartier, focus sur : République

Pour les Nantais, l’île de Nantes est un grand tout où surnagent à peine, dans leur esprit, les Machines, le Hangar à Bananes et Beaulieu. Heureusement, l’île de Nantes offre au curieux qui s’y aventure davantage de subtilité. Le quartier de République est une sorte d’îlot dans l’île de Nantes. Au milieu des pelleteuses, des grues, de l’habitat vertical BBC, du futur CHU, du C5 et d’étranges blockhaus, République et son rond-point imposent une forme de circularité rassurante, à travers des perspectives qui tracent comme autant d’horizons de vie qui s’y incarnent. Emplis de promesses faites à un Dandy.

…les magasins de vélo sont plus présents que les boulangeries, les stations de Bicloo se sont agrandies…

Emprunter le boulevard de la Prairie au Duc à l’Ouest, c’est plaider pour le République culturel et militant. Plaçant dans sa ligne de mire Trempolino et Stereolux, le Dandy passe en revue le Bras de Fer, le Triphasé, la Maison des Syndicats et le nouveau siège de Télénantes, qu’on adore.

Remonter le boulevard Babin Chevaye à l’Est, c’est résolument choisir le République avant-gardiste et underground. Le discret Studio Gymbox, avec sa salle de boxe sur mesure en sous-sol et ses cours de coaching sportif, côtoie l’esprit baroque de la Nizanerie et l’univers hétéroclite du Birudeh Café, célèbre pour ses karaokés de fin de semaine. Plus loin, la rue Grande Biesse apporte à Vincent Gâche l’âme festive et vindicative qui lui manque profondément.

Vagabonder sur le boulevard Victor Hugo au Sud assure d’aller à la rencontre du République mi-lunaire mi-solaire. La nuit, Le Bilboquet ouvre ses portes aux ambianceurs et sapeurs friands de musique africaine et antillaise, qui poursuivent leurs réjouissances en after au Kilimandjaro. Depuis longtemps, Le Temps d’aimer n’est plus et n’a su trouver successeur à sa hauteur. Le jour, rien ne vient interrompre le flot continu de véhicules qui roulent vers Mangin et le sud Loire dans l’espoir de regagner rapidement le Vignoble Nantais si convoité.

Marcher dans la rue Louis-Blanc au Nord met au jour un République populaire, commerçant et festif. Véritables emblèmes du quartier, dont les terrasses témoignent de leur rôle de vigies familières, Le Louis-Blanc et Chez Louisette savent pouvoir compter sur l’imagination de leurs chérubins : le Café des Pangolins, Bubar, Le Petit François, Kiosko, L’Absence. Insolite et ravissante est la présence du Petit B de Béatrice, café-librairie et lieu d’exposition, dans une rue qui ne se prête guère à la flânerie, parvenant à imposer dans ce paysage interlope son élégante et fine inspiration artistique.

Les signes ne trompent guère : en l’espace de quelques mois, LuluRouget et Mélanie Rio (devenue « Fluency ») ont décidé de rejoindre l’immeuble Zéro Newton, l’École des Beaux-Arts s’est installée dans les vestiges des usines Alstom, les quais Rhuys et Hoche ont été fort bien aménagés sur le double mode sportif et loisir, les magasins de vélo sont plus présents que les boulangeries, les stations de Bicloo se sont agrandies, et les épiceries-lieux de bouche, Chai Métoff en tête, ont fourbi de nouvelles armes pour séduire la clientèle. République a clairement franchi une nouvelle marche, beaucoup plus haute ; celle qui peut être enthousiasmante (un quartier s’éveille !) ou menaçante (un esprit s’éteint…).

Flegmatique et débonnaire, le Dandy sait qu’une bonne étoile veille sur République : celle de L’Éléphant rose. Point celui qui bat dans son cœur plutôt celui qui titille son palais, Place François-II, les jours où il décide de profiter d’un déjeuner à l’ombre de l’École d’Architecture. Là, il découvre, ravi, la présence de nombreux éléphants roses accrochés ou exposés un peu partout, dont le sien, glissé un soir de virée noceuse sous la porte du petit restaurant – délicate attention. À quelques encablures, sur le boulevard Victor Hugo, le Conseil départemental a installé dans un bâtiment caractéristique de la nouvelle architecture des lieux son service Adoption. Tout un symbole pour un Dandy en passe d’adopter définitivement ce quartier.

Signature Évariste

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur les Internet !