Dandy De Nantes
Influenceur Masculin Premium - Fondation

Vous êtes ici : Dandy De Nantes » 24/48 heures » 48 heures… aux Sables d’Olonne

48 heures… aux Sables d’Olonne

Si vous échouez en plein jour aux Sables d’Olonne pour un week-end ou des vacances, vous n’en prendrez pas la dimension. En revanche si vous arrivez le soir ou la nuit, cela vous sautera aux yeux. La grande qualité des Sables d’Olonne c’est son éclairage public. Ayant probablement privatisé toute une centrale nucléaire pour la saison estivale, la mairie a poussé le luxe jusqu’à placer des néons de couleur sous les bancs publics du remblai. C’est bien simple, quand le Dandy se promène vers minuit rue Léo et Léon David, il a l’impression de rentrer au petit matin tellement il fait jour. Une chose est déjà sûre : si tu vends des globes aux Sables d’Olonne, tu es riche.

Les Sables ont leur Trentemoult – sauf que là-bas c’est sympa en plus d’être joli.

Les Sables, c’est avant tout une station familiale. Le concept : un port, des enfants, des magasins, des restaurants, des enfants. Et surtout une immense plage sur laquelle le Dandy va pouvoir improviser un pique-nique en plein après-midi avec sa complice féminine. Ensuite, il n’y a plus qu’à dérouler : un drapeau aux couleurs de la Bretagne comme drap de plage, un muscadet à l’étiquette marinière « frais et décomplexé » (sic), une baguette tradition, des préparations traiteur, du fromage en quantité pour satisfaire les envies féminines de crottin de chavignol et de mozzarella. On touche du doigt au pur moment de bonheur ; cela tombe bien car les valises du Dandy et de sa généreuse amie sont posées à la Maison l’épicurienne. Grand bien leur en a pris car, outre son emplacement idéal et ses belles chambres, cette maison d’hôte agrémente le séjour de petits plus qui font l’addition de plaisirs : une cabine privée sur la plage et des vélos disponibles pour une ballade en ville.

De l’autre côté du chenal, Les Sables ont leur Trentemoult – sauf que là-bas c’est sympa en plus d’être joli. Lâchant à la cantonade (et non lâchant à la Cantona, dont le coup de pied est beaucoup plus douloureux) à sa confidente « tu souffles La Chaume et le froid », le Dandy constate peu après que cette prédiction s’avère exacte. Au Poisson à roulettes, haut lieu de la camaraderie et de l’ivrognerie locales, ô combien sympathique pour ces deux excellentes raisons, on propose 6 huîtres et un verre de vin pour 7 malheureux euros. S’avisant d’inviter son Dandy favori, un très lyrique « elle est pas mal la femme moderne » lancé au comptoir habillera la charmante bienfaitrice pour la journée à suivre. Si perturbée qu’elle en finit par vouloir acheter un paquet de mouchoirs dans un magasin d’articles de pêche… Pourvu que ces bonshommes n’aient pas l’idée de se rendre, le soir venu, au Casino des Pins où, paraît-il, l’on peut danser.

Car oui, au fait, rien n’a été dit à ce sujet. Vouloir sortir le soir aux Sables d’Olonne en plein été est à peu près aussi pertinent que de rappeler les règles du code de la route aux voitures immatriculées ‘78’. C’est peine perdue. Alors, perdu pour perdu, retournons au Casino des Pins. L’endroit correspond à la ville : c’est le désert (Les Sables) et tu te sens très seul (Olonne). Il prend à l’audacieuse sicilienne des envies de se jeter dans la mer pour un bain de minuit. Mais à minuit, on l’a vu, il fait déjà jour. Il est temps de penser à repartir…

À Elsa B.

Signature Évariste

Pin It on Pinterest

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur les Internet !