1598 : Édit de Nantes, 2015 : Dandy De Nantes...

Vous êtes ici : Accueil » Culture »

Lettre au magazine Challenges

Fortunes de France


Lettre au magazine Challenges : Fortunes de France

Challenges
41 bis Avenue Bosquet
75007 PARIS

Chère rédaction,
Chaque année, nous prenons un grand plaisir à la lecture, sur une plage de la côte bretonne ou atlantique, du classement des 500 fortunes de France.


Nous déplorons de ne jamais y lire notre patronyme sous prétexte que nous n'atteignons pas un niveau de patrimoine et d'actifs suffisant pour y figurer, même si notre influence dans l'Ouest est considérable. Nous avons le sentiment qu'il ne nous manque pas grand chose pourtant, c'est pourquoi nous voulons vous proposer l'idée suivante.

Nous aimerions que vous puissiez désormais publier, annuellement, le classement intégral de toutes les fortunes de France, grandes et petites, de la première jusqu'à la dernière, du plus grand fraudeur fiscal au plus insolvable de nos concitoyens. Ainsi, chacun pourrait avoir le plaisir de se trouver dans ce classement et de mesurer sa place dans la société. Loin d'être un exercice brisant les secrets de famille et de voisinage, ce travail d'utilité publique serait valorisant pour certains et peut-être motivant pour les autres. On pourrait ensuite réfléchir à un principe de parrainage des plus dépourvus en capital économique par ceux qui regorgent de richesses par-delà leur noeud de cravate, afin de les aider à progresser dans la hiérarchie nationale.

Challenges, par cette démarche rédactionnelle inédite et révolutionnaire, vous tenez là une possibilité de contribuer à remettre sur pied une forme de solidarité entre les classes sociales, pierre angulaire de la cohésion sociale.

En tant que Dandys, nous ne voulons plus nous contenter d'une lecture qui souvent nous lasse par la vanité et la vénalité de ceux qu'elle expose. Tout le monde doit avoir voix au chapitre. Nos remerciements seront à la hauteur de la tâche qui vous incombe. Soyez audacieux, rédigez l'impossible.

À Liliane B.

Aimez et partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Le 24 octobre 2017