1598 : Édit de Nantes, 2015 : Dandy De Nantes...

Vous êtes ici : Accueil » Sorties » Review »

Le Conclav

Club

Google Maps Conclav Nantes32 Rue Scribe - Graslin44000 - Nantes
Site internet du Conclav NantesSite internet du Conclav
Présentoir de bouteilles au Conclav, Club à Nantes

Lorsqu’un lieu ouvre à Nantes, le Dandy, non, ne s’y précipite pas comme le simple peuple, ça reste un Dandy, mais il tient à être dans les premiers. En février 2015, arrivé en taxi, le Dandy s’est donc présenté devant la porte du Conclav. Cet obstacle franchi rapidement, ce fut moins le cas du suivant : le décisif vestiaire. Souvent indulgent avec la jeunesse affectée à ce poste difficile et ingrat, le Dandy n’a pu réprimer un agacement intérieur, qui sera préjudiciable à l’ensemble de sa soirée, devant la lenteur du demi-barbu post-bac qui accepta finalement de poser son manteau sur un cintre contre la mention de ses initiales. Tout part de là et y revient.

C’est dommage de parier sur la déco quand l’essentiel de la soirée se déroule dans le noir.

Comme d’habitude avec ce type d’établissement de nuit, l’espace dit « VIP » est surdimensionné au regard de la population qui y prendra réellement place. Le Conclav mise sur le petit plus maison : si tu prends une bouteille, tu es placé derrière le Dj, à son niveau. D’une certaine façon, le Dj partage ta soirée. Et ça, c’est le plus. Il la partage tellement, en définitive, qu’il en vient à oublier de passer de la bonne musique, ce pourquoi précisément il est là. Le Dandy pratique peu l’espace VIP et pour cause : il ne veut pas empêcher le Dj de faire son métier.

Apparemment, la déco du lieu est sympa. C’est dommage de parier sur la déco quand l’essentiel de la soirée se déroule dans le noir. De verre en verre, le Dandy finira par s’amuser (un peu). Au fond, il est comme tout le monde : il découvre un lieu pour mieux le renvoyer à ce qu’il n’a pas vocation à être. C’est assez injuste. Il y a 300.000 Nantais et donc 300.000 façons de voir le Conclav. Si tout le monde y passe pour en juger, l’avenir du lieu est largement assuré pour les prochaines années.

Aimez et partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Le 2 mars 2015